AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 our destiny written in the sky, ariames.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane Monroe
avatar
♡ since when : 17/07/2016
♡ sweet words : 2

MessageSujet: our destiny written in the sky, ariames.   Dim 17 Juil - 20:29


“ holding onto heaven ” foxes

La tension dans sa nuque la gêne, malgré sa main qui la masse, Ariane n’arrive pas à faire disparaît ce nœud de tension qui s’est accumulé avec le stress de ces derniers jours. Avoir repris le boulot n’arrange rien non plus si c’est pour passer sa journée sur la chaise au bureau de James à faire de la compta, car l’autre copropriétaire des lieux doit gérer une équipe qui part dans tous les sens, et des clients pas commode. Depuis quelques jours, James rentrait courbaturer de ses soirées après avoir joué au videur pour être de retour à l’heure à son appartement pour ne pas laisser Ariane. Malgré les protestations de cette dernière il s’entêtait à rentrer à une heure descente. Ariane se redresse doucement et surtout douloureusement et lentement, car tous les muscles de son dos sont ankylosés par des heures de maths qui lui pesaient sur les épaules comme la punition divine de Sisyphe. Voilà qu’elle comparaît son soucis de chiffre à des problèmes mythologique, la fatigue la guète grandement. Elle repousse le siège, et se dirige vers la salle du pub à présent quasiment vide. Seuls quelques habitués encore accoudé au bar la saluent un sourire aux lèvres qu’elle leur rend gentiment, ainsi que deux employés sur le départ. Elle les salue et leur demande où se trouve James, mais un bruit de verre brisé dans la réserve la coupe. Elle hausse un sourcil en fronçant l’autre, la voix de James s’est élevée par un juron. Les derniers clients la saluent et quittent le bar, mais elle rejoint son meilleur ami dans la réserve. « James are you… » Après avoir poussé la porte, Ariane fait face à James la chemise en denim dont il retrousse les manches sans cesse plutôt bien ouverte. « …okay… ? » Le dernier mot se fait attendre car son regard littéralement fixé sur la peau nue, les muscles saillants du torse et plus bas les abdos bien dessinés de James. Perdue dans cette vision plus que grandement agréable, Ariane a un long moment d’absence qui semble s’éterniser. Sa lèvre inférieure se retrouve prisonnière entre ses dents après qu’elle est poussée un long soupir qui signifie bien que la vision n’est pas des plus désagréables. Les yeux descendent jusqu’à la ceinture de son pantalon avant de remonter et de se confronter au regard surpris de James. Elle écarquille son regard et fait volteface si rapidement qu’elle faillit se prendre la porte. « I’m sorry… I …. I had probably knocked before to enter… » Elle sort de la réserve en de grandes pompes et bien plus déstabilisée que d’habitude. Elle ferme la porte en la claquant et plaque son dos au mur à côté. Bien sûr elle avait déjà vu James torse nu, en maillot de bain. Ce n’est pas nouveau, mais elle avait toujours veillé à ne jamais à attarder son regard trop longtemps sur lui, et souvent car Manolo était plus intéressant à regarder à l’époque. Elle porte ses mains pour encadrer son visage roussi et bien chaud. Le sang palpite sous ses doigts dans ses joues, mais si c’est le seul endroit de son corps qui palpiter ça passerait. Elle tourne le regard vers le bar et accoure presque à lui. Elle grimpe sur le comptoir et passa de l’autre côté. Elle ouvre en grande pompes l’un des petits frigos et en sorti une bouteille d’eau fraîche. Elle la descend d’une traite, mais elle a toujours aussi chaud. Sa lèvre est toujours mordillée et des images traversent associées à des pensées peu recommandables dans son esprit. Ses mains attrape les bords du meuble devant elle et les sert à en faire blanchir ses jointures. La porte derrière elle claque elle et elle s’oblige à se calmer. Elle ordonne intérieurement à son cœur de s’emballer pour si peu, à son corps de s’enflammer comme ça au point de réclamer celui de James comme un cerf en rut et à son esprit de terre les pensées pas dignes d’une fille, même si les filles ont le droit de penser à ce genre de chose, elle n’a pas le droit d’y songer avec James. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui lui manque d’imaginer de belles choses entre leurs deux corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Argent
avatar
♡ since when : 17/07/2016
♡ sweet words : 4

MessageSujet: Re: our destiny written in the sky, ariames.   Dim 17 Juil - 20:30


“ touch and go ” ed sheeran

La réserve était dans un sale état, James avait pris son courage à deux mains pour ranger cette après-midi. Il avait d'ailleurs presque terminé à cet instant, mais il devait encore déplacer quelques cartons. Il en attrapa un avant de le laisser tomber par terre à cause de la sueur sur ses mains. - SHIT!!! - S'écria-t-il dans la foulée. Il ramassa en vitesse ce qu'il avait laisser tomber avant d'entendre la douce voix d'Ariane retentir d'en haut.  - James are you… - Elle avait ouvert la porte en grand et resta plantée comme un piquet dans l'encadrement.  - …okay… ? - Elle déposa ses prunelles noisettes sur le corps du jeune homme. Oui, il avait eu terriblement chaud au sous-sol, il avait donc ouvert sa chemise en denim fétiche et apparemment ça faisait de l'effet à la petite dame même si il ne voulait pas se l'avouer. Il resta bouche-bée avant qu'elle ne remonte son regard et qu'elle le plonge quelque second dans le sien. C'était très gênant pour lui et elle certainement surtout depuis qu'ils vivent ensemble. Il la regardait chaque nuits dormir en disant qu'elle pourrait être sienne, qu'elle pourrait être la femme de sa vie. Il passa la main dans ses cheveux avec gêne et poussa un léger soupire. - I’m sorry… I …. I had probably knocked before to enter… - Il releva la tête et voyant qu'elle failli se prendre la porte en s'en allant, il referma rapidement les boutons de sa chemise.  - Ari.. - Il n'eut même pas le temps de dire ouf qu'elle claqua la porte derrière elle. Il trouvait sa réaction plus qu'adorable, mais il ne savait plus sur quel pied danser avec elle, il ne savait pas si elle ressentait la même chose que lui, les filles étaient bien trop compliquées à comprendre, leur pensées étaient comme le labyrinthe du Minotaure. Un léger soupire s'échappa de ses lèvres et un sourire au coin se dessina sur son visage. Il remonta les escaliers deux par deux pour la rejoindre. Il la regarda boire cette bouteille d'eau à une vitesse folle, il remarqua ses joues rosées. S'en vouloir être méchant, il aimait bien la voir dans cet état surtout si c'était lui qui l'avait mise ici après la vue de son torse bien sculpté. - You're okay? - Sourire malicieux sur la visage. Il s'approcha pour déposa sa main dans son dos, elle qui était appuyée sur le comptoir. Il était franchement bien amusé par la situation, d'habitude c'était lui qui était dans un état pareille lorsque sa main frôlait la sienne ou encore quand elle se rapprochait de son corps durant la nuit. - If you continue to force as much on your hands, you 're breaking the bar. - Susurra-t-il à son oreille en déposant ses mains sur ses épaules. Un petit rire résonna avant qu'il n'aille se lever les mains et frotter son visage. Des gouttes dégoulinaient sur son visage et il passa sa main dans ses cheveux qui avaient pris un peu l'eau. Il déposa à nouveau son regard sur Ariane, un regard différent, ce regard amoureux qu'il prenait chaque nuit, chaque jour qu'il passait en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane Monroe
avatar
♡ since when : 17/07/2016
♡ sweet words : 2

MessageSujet: Re: our destiny written in the sky, ariames.   Dim 17 Juil - 20:30


“ holding onto heaven ” foxes

Il fait tellement chaud que ses mains en deviennent moites et collantes. Le rouge de ses joues a suffi à servir d’étincelle à l’embrasement de tout son corps. Elle a si chaud. L’eau qui a coulé dans sa gorge quelques instants plus tôt n’a servi à rien. Son front est perlé d’une fine transpiration qu’elle essuie du revers de sa manche avant de se saisir du rebord du comptoir. Sa course dans les escaliers n’a pas arrangé les choses vu qu’elle est essoufflée, incapable de prendre son souffle calmement. Elle sent son cœur sur le point de faillir devant tant d’émotions et ce n’est pas fini. « You’re okay ? » Ariane sursaute quand la grande main se dépose délicatement dans son dos pour lui caresser. Elle manque de lâcher un hoquet de surprise mêlé à de l’embarras face à l’image de James de tout à l’heure. « Yeah… You know… The stairs and I run… Sport is fun.. I need to do exercise. » Elle divague légèrement dans ses paroles, toujours essoufflée, elle se redresse comme un « i » en parlant, comme si elle se refuse au plaisir que lui procure les caresse de sa main dans son dos. Elle ne veut pas faire quelque chose qu’elle regrettera. « If you continue to force as mush on your hands, you’re breaking the bar. » Son souffle contre son oreille lui fait perdre la tête. Il est si proche, mais pas assez encore pour elle, pour son coeur qui réclame plus d’attention et surtout de l’amour. Elle se retourne l’ai sérieuse. « I’m not this bitch of Bella Swan ! I have the strength of a gnat. » Ariane est la plus sérieuse du monde et ce qui la rend si adorable, elle s’offusque avec tellement de sérieux pour des choses si dérisoire qu’elle fait rire à ses dépens, sans jamais pourtant le prendre mal. Elle aime même se tourner en dérision sans le vouloir et rire avec ses amis de son propre esprit dérangé. Elle se retourne doucement et le fixe se mouiller le visage. Sa chemise est pleine de poussière, sa peau aussi, celle-ci est brillante de sueur. Elle peut remarquer des gouttes de sueur perler sur sa nuque est glisser vers son dos. Il est beau, la beauté de sa peau, les courbes de ses muscles de ses avants bras, lui sont familière et pourtant elle aimerait mieux les connaître. Elle secoue la tête d’un air renfrogné pour cacher ce désir qui palpite sous sa peau, dans ses veines. « You scared me ! I was so afraid that something happened to you when you swore. Don’t do this again ! » Elle s’approche et lui tend un torchon pour qu’il essuie son visage dégoulinant. Quand il repose son regard sur elle son cœur manque un battement comme à chaque que l’orage de son regard se dépose sur son être chétif et fragile. « I finished this damn accounting. Don’t ask me to do it again ! » Elle lui dépose machinalement, comme une habitude ancestrale entre eux, sa main sur sa joue pour retirer une trace de poussière tenace. Elle l’observe de ce regard mélancolique quand elle crie intérieurement qu’il n’est pas à elle et que pourtant elle le désirerait tellement. Elle retire sa main et son regard dévie dans le vide. Elle se recule, prend de la distance entre eux. Elle grimpe sur le plan de travail, silencieuse. Ce silence a tout de mélancolique chez cet être brisé. Elle a longuement réfléchi, trop penser, trop repousser cet instant mais elle doit le faire. « James… » Elle relève son regard effrayée et paniquée vers lui. « I need to go back there to recover stuff ... » Par là-bas elle entend bien sûr la maison avec Manolo. Elle n’y a remis les pieds qu’une fois pour prendre quelques affaires, et James lui avait servi de garde du corps contre sa présence absente, ses souvenirs, ses regrets. « And you know… I think it would be a good thing that I found my own home. » Elle a baissé les yeux, consciente ce qu’elle sous-entend. Le quitter, s’éloigner de lui, mettre de la distance avant de faire un faux pas, regretter de nouveau. Elle a le cœur qui hurle de nouveau de douleurs. « Two weeks is enough. I cannot bother you anymore. That Susie would say if she knew. I cannot be a subject of dispute, I have created you enough trouble. » Elle enfonce ses doigts dans les plis de sa robe, les yeux fixés sur ceux-ci. Elle est de nouveau silencieuse, attendant que James se sente soulager de cette fin de situation embarassante. Même s’il est son meilleur ami, devoir partager son lit, dormir avec elle pour calmer ses pleurs ce n’est pas une partie de plaisir. Depuis ce soir-là, il n’a pas passé une soirée loin d’elle et donc pas avec Susie, sa petite amie. « She must be frustrated not to have her boyfriend to her. » Un ricanement amer au fond de sa gorge comme un raclement s’échappe, mais elle se sent plus au bord des larmes qu’avec la véritable envie de plaisanter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Argent
avatar
♡ since when : 17/07/2016
♡ sweet words : 4

MessageSujet: Re: our destiny written in the sky, ariames.   Dim 17 Juil - 20:31


“ touch and go ” ed sheeran

 - Yeah… You know… The stairs and I run… Sport is fun.. I need to do exercise. - Un rire s'échappa des ses lèvres, ce n'était pas désagréable de la voir dans cette état, elle était toujours incroyablement adorable dans n'importe quelle situation, ça l'agaçait d'ailleurs de pensées ça alors que Susie était encore sa petite amie. - I’m not this bitch of Bella Swan ! I have the strength of a gnat. - La belle avait un humour unique, qu'elle seule avait forgé, un humour qu'on n'entend pas à tous les coins de rues. - You scared me ! I was so afraid that something happened to you when you swore. Don’t do this again ! - S'exclama-t-elle en lui tendant le torchon qu'il attrapa pour se frotter le visage dégoulinant. Il haussa simplement les épaules, ne savant quoi articuler de bien sérieux trop hypnotiser par son regard et la beauté de son être. C'était lui qui flanchait à cet instant, les battements de son cœur résonnait dans sa poitrine.  -Ok I will never again , I promise princess .. - - I finished this damn accounting. Don’t ask me to do it again ! - Rétorqua-t-elle en déposant ses fines mains sur son visage terrasser par la poussière qui était tombé de la journée. Il essaya de contenir ses envies, ses envies de déposer ses lèvres contre les siennes, de lui dire ô combien, elle lui faisait de l'effet et qu'il voulait passer le reste de sa vie avec elle. Il se retenait de tout l'idiot pour ne pas briser le cœur d'une autre brune, pour ne pas toucher au péché, trop de folies dans sa tête, ça bouillonnait de l'intérieur. Lorsqu'elle s'éloigna, il eut un petit pincement au cœur, il voulait que cette instant soit une éternité, une infinité de petits moments pour réchauffer tout l'amour qu'il a pour elle.  Un blanc, un énorme blanc s'installa, ça ne lui plaisait guère ce silence de plomb, ce silence olympien qu'il détestait. -James… - Il releva aussi la tête, aussi effrayer qu'elle et rassurer d'entendre sa douce voix retentir à nouveau. -I need to go back there to recover stuff ... - Il se tut, il savait de quel endroit elle parlait et il ne voulait point en savoir plus. Le garçon qui était autrefois son ami avait tout détruit et pourtant, il avait tellement envie que cela redevienne comme avant, mais cela ne le redeviendra jamais, il avait trop de rancœurs, il avait briser le cœur de sa princesse, de la princesse qu'il s'était promis de protéger et d'aimer jusqu'à la fin des temps, jusqu'à la mort. Stupidité puisqu'elle n'en savait rien, puisqu'il s'interdisait de le crier sur les toits.   -And you know… I think it would be a good thing that I found my own home. - Il afficha de l'incompréhension, il la suppliait en silence de rester auprès de lui, de ne pas partir, mais cette phrase avait l'effet d'une bombe, comme ci elle était déjà partie au loin, beaucoup trop loin pour qu'il remarque sa silhouette, sa charmante silhouette. -Two weeks is enough. I cannot bother you anymore. That Susie would say if she knew. I cannot be a subject of dispute, I have created you enough trouble. - Elle n'avait pas tord. Il serra ses poings pour mieux digérer les mots qu'il venait d'entendre tout en essayant de cacher la tristesse dans ses prunelles. -She must be frustrated not to have her boyfriend to her. - Coup de massue, retour à la raison. Il se frotta le visage et un léger soupire s'échappa de ses lèvres. Il ricana à son tour. Il aurait tellement voulu que le son de cette phrase soit différent, soin doux à l'oreille. C'est vrai, il était avec Susie, avec sa Susie, cette petite chose sauvage qui avait des sentiments profonds pour lui, il ne devait pas faire de bêtises qu'il allait regretter ensuite. - It's true .. But still the time you find a home. You are my friend, she will understand. - Insista-t-il, un petit lueur d'espoir, il voulait retarder l’échéance, il voulait retarder le temps où Susie installera ses affaires et qu'il ne retrouve plus le doux parfum d'Ariane dans chaque pièce où il rentre.  - I'll help you find a home . - Au moins, il passera du temps avec elle, au moins le temps s'arrêtera pour qu'il trouve la force qu'il n'a jamais eu. Il pria de toutes ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: our destiny written in the sky, ariames.   

Revenir en haut Aller en bas
 

our destiny written in the sky, ariames.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» destiny cycles england
» [VENDU] jeu DESTINY pour PS4
» petite petition pour arreter un affreux
» FUN CAR SHOW
» Une jument massacrée à Ghoy dans la nuit du 25 au 26 mai 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: rp zone :: swansea - pays de galles-