AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ■□ try to be pleasant □■

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grace Martin
avatar
♡ since when : 17/07/2016
♡ sweet words : 6

MessageSujet: ■□ try to be pleasant □■   Dim 28 Aoû - 17:53


■□■□■ ■□■□■ ■□■□■

Elle replaça une mèche de sa crinière blonde, Bailey. Assise dans le métro, elle resserra sa prise sur son sac Louis Vitton, mal à l’aise de cette première expérience un peu flippante. La voilà nouvelle venue dans Vancouver, avec une idée en tête : réussir là où son père à commencer. Global Finance Magazine. Ces lettres qui s’affichaient en grand au-dessus de sa tête à la sortie du métro. Elle était là, elle y était enfin. Des années à s’acharner pour décrocher enfin ce poste tant convoiter par les moins de trente ans et attribué au plus de quarante. Elle était la première à réussir, en plus elle était une femme ce qui doublait cet exploit. Beaucoup l’enviait déjà, elle pouvait le sentir par le regard meurtrier en traversant l’avant dernier étage pour rejoindre son nouveau bureau, selon son guide matinal. Elle était pressée de débuter, de faire connaissance avec le personnel, enfin ses nouveaux collègues, pressée de mettre sa patte à l’édifice. Une fois entrée dans son bureau elle commença, comme à son habitude lors de l’arrivée dans un nouveau lieu, à positionner les photos de son père et elle, de son chien Yoshi, et aussi le cadre de son adage favori. Elle n’eut pas le temps de le poser que la même femme qui lui avait fait une visite express de l’entreprise, et s’étant présenté comme assistante personnelle de M. Heywood, fit irruption dans son bureau en lui disant que ce même M. Heywood, la faisait quémander dans son bureau au dernier étage. Volontaire et surtout avec l’envie de bien faire, ce fut un sourire chaleureux qu’elle se pointa dans le bureau du grand patron. Un bureau de dernier étage, qui n’en finissait jamais, par n’importe quel point de vue, il s’étendait jusqu’au baie vitré donnant une vue périphérique sur la ville canadienne. Un jeune homme, peut-être trop jeune pour être un chef d’entreprise florissante comme l’était, ou devait l’être M. Heywood au goût de la jeune journaliste. Elle prit son courage à deux mains et s’avança vers cette silhouette solitaire dos tourné faisant face à la ville. Arrivée à son niveau elle inspira un grand coup et tendit sa main. – Nice to meet you M. Heywood. I’m Bailey Kane your new editor. I hope that we will do a good work together. – Seulement les minutes défilèrent, et Bailey se sentait de plus en plus bête avec sa main tendue vers cet homme qui ne s’était même pas retourné pour la saluer et encore moins pour le regarder. Elle se demanda alors si c’était sa tenue, un oubli de son parfum Luna de Nina Ricchi, ou bien un pli sur sa jupe Chanel qui posait problème. Elle mit son cerveau en mode turbo pour trouver ce qui clochait. S’était-elle trompé d’homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Severide
avatar
♡ since when : 17/07/2016
♡ sweet words : 3

MessageSujet: Re: ■□ try to be pleasant □■   Dim 28 Aoû - 18:36


■□ ■□ ■□ ■□ ■□

Derek Heywood n'était pas cet homme respectueux et sympathique qu'il laissait transparaître dans la direction de son magazine.  En réalité, il était cynique, un vrai connard, une bête sans empathie, sans coeur. On avait peur de lui au boulot, il était respecté bien entendu. Pourtant tout ça restait entre les quatre murs du bâtiment qui enfermait sa fortune et son pouvoir. Il était le plus grand quand on parlait de finance et cela depuis qu'il a reprit les reines à la place de son père. Machine familiale, il ne laissait aucun autre magazine lui faire de la concurrence. Il cherchait alors les meilleurs pour assouvir ses idées, ses projets. Assis à son fauteuil de bureau sans un mot, il attendait avec impatience la venue de sa nouvelle rédactrice en chef. Il espérait que celle-ci n'allait pas lui faire honte et qu'elle serait à la hauteur de ses attentes. Il en avait fait pleuré plus d'une, il espérait qu'elle n'était pas une de ces filles fragiles, une de ses starlettes sorties du dernier Cosmopolitan sur ses grands talons à la mode. Il n'avait jamais apprécie ce genre de femmes ou du moins, il se faisait une raison de les détester pour ne plus penser à son ex-femme qui était le portrait craché de ses filles qui se présentaient à son bureau, à ce terrifiant passé qui le hantait. Il ne parlait jamais de lui, il avait su sauvé sa peau, il n'avait pas été condamné à cause de cette rage et fureur qu'il avait exercée sur cette femme qu'il avait terriblement aimé. Oui, il était devenue une bête féroce, une bête féroce qui cachait bien son jeu, qui cachait de nombreux secrets. Il se leva pour observer la ville, observer la vue, dos tourné à la porte. Il était là enfin.. Il étendit ses talons claquer sur le sol, il leva les yeux au ciel. Sa lueur d'espoir avait aussitôt disparue.   – Nice to meet you M. Heywood. I’m Bailey Kane your new editor. I hope that we will do a good work together. – Il ne s'était même pas retourné, il était rester planté comme un piquet alors qu'il savait qu'elle lui tendait la main. Elle rêvait éveillée la gamine, il n'allait guère la toucher. Après quelques minutes sans un mot, il se retourna enfin pour lui faire face, la regardant de haut en bas, l'air blasé par cette vue répétitive. Il en avait déjà vu des centaines des femmes comme elle. Il espérait qu'elle s'en aille aussitôt qu'elle était arrivée, il ne voulait pas de boulet dans les pattes. C'était mal parti pour la belle Bailey Kane. - And I hope I will not have to bear you one more minute .. - Lança-t-il sèchement de sa voix grave avant de se reposer dans son fauteuil et de sourire, ce sourire moqueur qui arrivait à les faire fuir.   - What are you waiting to get out of my office? I have other things to do than talk to you. - Ajouta-t-il en lui faisant des petits signes de la main pour qu'elle s'en aille, il ne voulait plus voir son visage, il voulait qu'elle fasse ses valises comme toutes les autres. Il avait besoin d'une personne compétente et non d'une gamine qui croyait que tout allait lui être offert sur un plateau d'argent, d'une gamine rêveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

■□ try to be pleasant □■

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TORNADO F3 ADV (GB)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: vancouver - canada-